samedi 19 mars 2011

L'IMMORTELLE




(photo: Michel Lonfat)

Cet étrange et bel animal minuscule-quelques millimètres- que l'on peut trouver dans tous les lacs calmes et relativement propres, est une hydre. Famille des méduses. Un polype en fait, mais qui ne développera jamais comme d'autres la forme de méduse libre.

On l'appele Hydre, parce que comme son homonyme mythologique, si on lui coupe la tête, ou en fait n'importe quelle partie du corps, elle repousse! Et elle ne vieillit jamais.

L'hydre est immortelle...

C'est du moins ce que pensent certains scientifiques, qui l'étudient avec grand intérêt. Parce que ces études mettent en lumière certains aspects du cancer. Il y a des similitudes, grosso modo,  entre le développement des cellules pour se régénérer(sénescence réplicative), et le développement anarchique des cellules qu'est le cancer.

Pour en apprendre plus, et c'est fascinant: cliquez ICI
Et ICI

Le mot Hydre vient du grec, signifiant ''eau''. La fontaine de Jouvence...
L'eau sous tous ses aspects a toujours parlé de vie et d'immortalité. Comment se fait-il que la bête humaine la maltraite autant, alors qu'elle est à la fois son origine et son espoir?
L'homme entier serait-il semblable à ses composants: un potentiel simultané de mort et de vie? Tout, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, semble n'être que l'expression complexifiée d'une même base. Le trou noir vu de l'autre côté devient une fontaine blanche, un big bang...
Une colossale, cosmique fractale...

J'ai besoin de plonger.



Une autre magnifique photo de Michel Lonfat.

1 commentaire:

Marie-Claude Courteau a dit…

L'atome et ses électrons, le noyau et sa cellule, la cellule et l'organe, l'organe et le corps, l'humain et la Terre, notre soleil et ses planètes...et le caetera, et le caetera...ya comme un lien là...